Tous les samedis,
dès 10h !
    Tous les samedis,
dès 19h !
 

La foire aux vanités (Arte) : un échec coûteux

Jeudi 12 Décembre 2019

La foire aux vanités (Arte) : un échec coûteux avec Olivia Cooke (Bates Motel) et Anthony Head (Buffy contre les vampires)
Ce jeudi 12 décembre 2019, Arte lance la diffusion de la mini-série britannique La foire aux vanités , adaptée du roman éponyme de William Makepeace Thackeray. Initialement diffusé en septembre 2018, le projet n’est pas réellement parvenu à séduire son audience, et ce, malgré un casting de renom et un budget conséquent…

 

 Une plongée dans l’Angleterre du XIXe siècle...

Pour sa soirée de lancement, l’aventure La foire aux vanités débute avec l’épisode Miss Sharp en présence de l’ennemi. L’intrigue prend place dans l’Angleterre de la première moitié du XIXe siècle. En ce temps, Becky se retrouve renvoyée du pensionnat où elle enseignait. L’intéressée reste cependant déterminée à réussir son ascension sociale. Ainsi, elle jette son dévolu sur un certain Jos Sedley, le frère de sa riche et généreuse amie Amelia. Le show se poursuit ensuite avec Miss Sharp commence à se faire des amis et Querelle à propos d’une héritière

Le rôle de Becky est tenu par la jeune actrice Olivia Cooke. Auparavant, les téléspectateurs ont pu l’apercevoir dans la série Bates Motel, dans la peau d’Emma Decody. Elle partage l’écran avec Claudia Jessie (Amelia), vue dans plusieurs épisodes de Line of Duty. Également, la distribution comprend Tom Bateman (du show Jekyll & Hyde) et Anthony Head (Giles dans Buffy contre les vampires).

 

 ... Pour des audiences décevantes

À l’origine, La foire aux vanités a été diffusée outre-Manche sur ITV en septembre 2018. La série compte au total sept épisodes. Le lancement avait été suivi par 3 millions de curieux pour une part de marché de 15%. En consolidée, le show a rassemblé 5.45 millions de téléspectateurs. Par la suite, cette co-production avec Amazon Prime Video a subi une perte importante au niveau de ses audiences. Le final a fédéré 2 millions d’adeptes une semaine après sa programmation.

Cette baisse constante n’a pas permis à la chaîne de rentabiliser le budget important accordé à la série. Reste à savoir si le public français sera séduit, après les chiffres corrects obtenus par Peaky Blinders


Andy Andrain (toutelatele.com)
 






 

 
 
 
 
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
Le BLOG






 
Pour nous contacter
  destination-series@orange.fr
L'audience des séries
Le JDS : le journal des séries  
Ca ira mieux demain  
Le coup de projecteur  
Les dix minutes chrono  
DALLAS LNG MODERN TALKING
Les mystérieuses cités d'or Thomas Anders
   
   
- DESTINATION SERIES - 2001/2020 -